RSS

Fighters Uncaged

November 08

Fighters UncagedÇa y est, nous avons une Kinect (et moi qui avait juré qu’aucune Xbox entrerait ici… comme quoi il ne faut jamais dire “jamais”) et nous avons évidemment acheté 2 ou 3 jeux question de l’essayer. Un de ces jeux est Fighters Uncaged, un jeu de baston comme dirait nos cousin français. Le tout en 3D où la caméra est positionnée en arrière du personnage principal (votre personnage) lors des bagarres.

Jusqu’à présent, je suis passé au travers du mode “entraînement” qui propose à l’usager de se familiariser avec les différents coups possibles dans le jeu. Ces coups vont du direct punch jusqu’au round house kick, en passant par les coups de coude, de genou, uppercut et coups de pied direct. En général, la Kinect répond assez bien. Par contre, la position accroupie est franchement à retravailler. J’ai bloqué pendant 20 minutes hier à essayer un uppercut accroupi… et j’ai abandonné faute de réussir dans un délais raisonnable. C’était peut-être l’éclairage.

Fighters Uncaged - Entrainement

Bref, durant cet entraînement, vous faite face toujours au même personnage : votre coach. Cette personne vous donne des conseils sur les coups à donner en fonction de la distance qui vous sépare. Certains coups n’auront aucun impact si vous êtes éloigné de votre adversaire (comme un coups de coude) ou inversement si vous êtes trop proche de lui (un round house kick). La distance entre vous et votre adversaire est toujours représentée au bas de l’écran par une icône et je trouve cette façon de faire assez ingénieuse et fonctionne très bien.

Durant les combats, lorsque l’entraineur veut frapper, une icône d’esquive apparaît au centre de l’écran pendant une seconde, ce qui vous donne le temps de réagir… en théorie. En théorie parce que l’icône apparaît lorsque l’entraineur donne un coups de poing direct, mais pas lorsqu’il donne un coups de pied. C’est à vous d’être attentif lors des coups de pied. La jambe de l’adversaire devient vert phosphorescent et arrive très vite. Votre personnage se parle aussi durant les combat, vous donnant des indices sur ce que vous auriez pus faire comme coups ou pourquoi votre coups n’a pas fonctionné. C’est un élément intéressant, mais il est dommage que la voix s’efface avec les bruits de fond tellement elle est peu forte.

Il y a aussi deux jauges en dessous de la barre d’énergie de chaque combattant. Une fois remplit, je crois qu’elle permet d’exécuter un super coups mais je n’ai pas encore tout à fait compris son fonctionnement.

Côté calories brûlées, vous serez servi à souhait. J’étais tout trempe après 5 combats. Le lendemain matin, j’ai rencontré des muscles que je n’avais jamais croisé… et ces ingrats se sont permis de me faire mal.

J’essayerai le monde “combat” bientôt et je vous tient au courant.

6 jours plus tard…

Un retour sur les jauges. La jauge en dessous de votre barre d’énergie sert effectivement (une fois remplie) à exécuter un super coups. Vous remplissez la jauge en esquivant, en bloquant ou en contre-attaquant les coups de votre adversaire. Une fois remplie, nous n’avez qu’à effectuer un coups qui démarre la séquence d’un super coups.

La jauge en dessous de la barre d’énergie de l’adversaire sert à indiquer son état de concentration. Plus elle est pleine, plus l’adversaire est concentré et plus il sera en mesure d’esquiver/bloquer/contre-attaquer vos coups. À l’inverse, plus elle est vide, plus il sera facile de lui en coller une.

En mode combat, vous commencez au niveau 3 (le plus bas). Chaque combat que vous remportez vous permet d’accumuler des points pour passer au niveau supérieur (en commençant à 3, on s’imagine facilement que le niveau “suprême” est 1). Le nombre de points que vous accumulerez est déterminé par la moyenne d’énergie et de temps restant dans vos deux rounds victorieux. Vous devez accumuler un mininum de 6000 points par combat pour que vos points soient comptabilisés. Au départ, vous devez accumuler 360 points pour passer au niveau 2. Pour vous rendre au niveau 1, vous devez accumuler 540 points (et pour ceux qui se le demande, oui, vous repartez à 0 entre deux niveaux).

Fighters Uncageg - ecran de selection des opposantsDonc, au premier niveau, vous aurez le choix parmi 6 combattants (plus ou moins virils et farfelus) ayant chacun leur force/faiblesse. Une stratégie vous est suggérée pendant l’écran de chargement. Certains combattants sont très forts à moyenne portée, d’autres à courte portée, d’autres accroupis,  etc. C’est à vous de vous ajuster en conséquence. Aussi, chaque combattant a des manies (espèces de tics) dont vous pourrez utiliser contre lui. Certains vous lancent des phrases “provocatrices” alors que d’autres se font craquer les doigts.

Donc, comme mentionné précédemment, vous avez le choix entre 6 opposants, ce qui n’est pas beaucoup. Vous devrez donc affronter les mêmes belligérants souvent pour accumuler le nombre de points nécessaires pour passer au niveau suivant. Une fois que vous passerez au niveau 2, 3 nouveaux personnages se débloqueront et le même pattern recommencera.

Personnellement, je trouve le niveau de difficulté est mal calibré entre les niveaux. Autant il est facile d’amasser le peu de points nécessaires au premier niveau, autant il est difficile d’accumuler le grand nombre de points pour le deuxième. Les pugilistes du niveau précédent sont toujours disponibles au niveau suivant, mais leur combativité augmente de façon hallucinante. C’est pour cette raison que je peine à croire que je me rendrai un jour au troisième niveau.

Côté graphique, je n’ai rien à dire. Les personnages sont bien rendus. Les décors sont beaux mais ne sont pas interactifs. Vous ne pouvez donc pas fracasser la tête de votre adversaire sur un mur ou le faire trébucher sur le bord du trottoir. C’est dommage car je me souviens de quelques jeux au PS2 (Def Jam Fight for NY, Mortal Kombat Deception entre autres) qui intégraient déjà ces possibilités. Remarquez que c’est peut-être juste moi qui n’a pas trouvé comment faire. Bref, je crois qu’il est normal que les graphiques soient beaux car les développeurs n’avaient qu’à se concentrer que sur une douzaine de personnages et une quinzaine de décors. On s’entend sur le fait que le jeu n’est pas aussi vaste que Mafia II ou Grand Theft Auto.

Je trouve que la musique dans le jeu s’intègre bien, si on part du fait que je ne l’ai pas remarquée. Le bruitage est répétitif mais correct. Encore là, j’imagine que c’est normal, vu que c’est un jeu de combat et que nous passons notre temps à faire les mêmes mouvements. Fait cocasse à noter, la voix de votre personnage est traduite par le même acteur qui faisait le très inoffensif Ethan Mars dans le jeu Heavy Rain. Ce choix est plutôt discutable pour une personne qui a joué aux deux jeux (en commençant par Heavy Rain évidemment).

Bon divertissement à tous.

Je n’aime pas ça
 

Posted by on November 8, 2010 in Jeux vidéo

Leave a comment

Comments are closed.

277d3859a83331360aaf2d0774b77aa5zzzzzzz